Fonds: FEDER - Programme: Interreg Grande Région (2014-2020)

BIOVAL – Utiliser les drêches de brasserie pour fabriquer des produits bio-sourcés

BIOVAL - Mise en place d'une filière de valorisation des drêches de brasserie dans un contexte d'économie circulaire

Défis 

·       Développer de nouveaux produits et formulations à haute valeur ajoutée pour les secteurs alimentaire, chimique, pharmaceutique et cosmétique et vise à la mise en place d’une filière de valorisation transfrontalière des drêches de brasserie.

Objectifs

·       Utiliser un coproduit industriel (les drêches de brasserie), présent en quantité excessive sur le territoire de la Grande Région, qui n'est pas totalement valorisé et/ou de façon inefficace,

·       Proposer une étude complète de l'ensemble des voies de transformation et de valorisation en cascade des drêches de brasserie, qui n'entrent pas en compétition avec d'autres secteurs de valorisation,

·       Valoriser une ressource renouvelable aux travers de procédés issus de la chimie verte et respectueux de l'environnement, qui contribuent au développement durable,

·       Mettre à disposition des entreprises (et notamment des PME) des compétences et des infrastructures en termes de recherche et développement pour stimuler la diversification de leur production,

·       Favoriser la bio-économie du secteur brassicole, en diversifiant la filière chimique des produits bio-sourcées, en développant des nouveaux procédés de valorisation et en développant des applications pour les nouveaux produits en Grande Région (brassicole, chimique, pharmaceutique, alimentaire et cosmétique),

·       Contribuer à l’enjeu commun que doivent relever les territoires de la Grande Région en matière de gestion des déchets.

Résultats escomptés/acquis

·       Inventaire et modélisation des flux de drêches sur le territoire de la Grande Région,

·       Élaboration d'un modèle à variables multiples permettant de déterminer la concentration en sucres, acides aminés et acides gras présents dans les drêches,

·       Développer des stratégies nutritionnelles basées sur l’utilisation des drêches, pour concevoir des aliments fonctionnels, ainsi que pour étudier leurs avantages potentiels sur la santé.

·       Traitement nanométrique des drêches pour en faire des matériaux biodisponibles et évaluation des effets sur la santé humaine,

·       Détermination de la viabilité économique et scale-up des procédés.

Contexte luxembourgeois 

·       Null Offal Lëtzebuerg (stratégie nationale zéro déchet).

·       Conforme à la stratégie nationale dédiée à la transition vers une économie circulaire au Luxembourg (Strategie Kreeslafwirtschaft Lëtzebuerg / Stratégie vers une économie circulaire Luxembourg).

Porteur(s) du projet:

LU: Luxembourg Institute of Health

FR: Université de Lorraine

DE: Technische Universität Kaiserslautern; Technische Universität Kaiserslautern – Chimie inorganique, Catalyse; Technische Universität Kaiserslautern – Chimie alimentaire et toxicologie; Université de la Sarre

BE: Université de Liège; CELABOR

Coûts   

Budget global: 3 121 360 €

dont FEDER: 207 393 €

Budget global LU: 177 577 € 

dont FEDER LU: 106 546 € (60%)

Durée: 2017-2021

Dernière mise à jour